mardi 14 novembre 2017

SUR LE FIL
Juin -> Juillet 2017

Ateliers cirque et captation sonore avec les résidents hospitalisés





Projet en collaboration avec :
L'école de Cirque La Carrière
Le secteur 2 du Centre de Santé Mentale Angevin (Cesame)
Pastel de Loire


Ce projet SUR LE FIL est né suite à une première action en 2014 : le chorégraphe Christian Bourigault et sa Cie l'Alambic avait collaboré avec le Pole Métropolitain Loire Angers et la mairie de Bouchemaine afin de présenter des chorégraphies réalisées avec les résidents du foyer Pastel de Loire.

Après plus d'un an de rencontres avec le Pole Métropolitain, un nouveau projet a émergé. Afin de renouveler les propositions faites aux résidents de Pastel de Loire, tout en respectant leurs limites physiques et cognitives, l'idée était de continuer l’expérience de 2014 sur les arts du mouvements et la manipulation d'objet à travers les arts du cirque avec l'école de cirque La Carrière et sur la création sonore avec la Cie Atelier de Papier.
Le secteur 2 du Cesame a rejoint le projet Sur le Fil, ouvrant ainsi une nouvelle dynamique, celle de la rencontre et de l'entraide.

Cette action s'intègre dans le dispositif d'animation des établissements médico-sociaux, permettant ainsi aux patients d'avoir un meilleur accès à la culture, en tant que spectateur et pratiquant.


> En pratique

Les structures engagées dans le projet ont organisés 8 ateliers cirque pour les patients des établissements de santé : 3 ateliers pour les patients du Secteur 2 du Cesame, 3 ateliers pour ceux de Pastel de Loire, et 2 ateliers en commun.

En amont et pendant ces ateliers, Mattieu Delaunay (Cie Atelier de Papier) est allé à la rencontre des patients et des encadrants pour récolter leur témoignage. Ces ateliers ont été aussi l'occasion pour lui de faire des prises de sons. Ce travail de collectage de matière sonore lui a permis de créer la bande sonore du spectacle.


Ainsi, ces ateliers ont donné lieu à une restitution publique, où les spectateurs étaient munis de casques audio leur permettant de découvrir l'univers sonore ainsi créé. Un violoncelliste, Guillaume Chosson, était aussi présent sur ce temps de restitution afin d'enrichir la proposition sonore.